On change de cap !

Demain lundi  12 juin le Conseil Municipal se réunit.

Le Maire « n’a pas souhaité » que nous soyons présents. Nous attendons quand même tous un avis officiel des élus sur la préservation du Lou.

Mais devant, leur « non positionnement »…on change de cap !

Place aux citoyens, nous préparons une communication large à votre intention d’ici quelques jours.

Soyez attentifs, votre avis vous sera demandé !

A très bientôt,

L’équipe de Demain Vivre aux Belleville.

 

Pétition – À vous de signer !

VALLON DU LOU EN DANGER

PETITION CONTRE SON PROJET D’AMENAGEMENT

Adressée à Monsieur le Maire des Belleville et Monsieur le Préfet

Pour signer la pétition en ligne

Pour signer la pétition en version papier

La société des remontées mécaniques des Menuires, la SEVABEL, a pour projets :

  • L’installation d’un télésiège 6 places (de la Dame Blanche) sur le versant EST de la Masse,
  • La création d’une piste de ski (la piste des Belleville) depuis ce télésiège descendant versant SUD-EST du Vallon du Lou jusqu’au pont situé en aval du refuge et du Lac du Lou.

Nous nous opposons à ces projets.

Ces projets seraient un début d’extension du domaine skiable dans le vallon du Lou, zone naturelle remarquable, jusqu’alors protégée par le Plan Local d’Urbanisme et le tout récent SCOT intercommunal.

Le Vallon du Lou est inventorié au niveau national Zone Naturelle d’Intérêt Faunistique et Floristique Z.N.I.E.F.F de type 1.

En modifiant le PLU, cet aménagement, par le précédent qu’il créerait, serait la porte ouverte à une extension dans tout le périmètre du Vallon du Lou et les autres secteurs vierges de la Vallée.

Nous demandons à Messieurs le Maire et le Préfet de s’opposer aux dossiers d’urbanisme de création du télésiège et de la Piste des Belleville dans le Vallon du Lou.

Nous demandons également que la commune des Belleville, s’engage de manière forte et durable à préserver ses espaces naturels remarquables.

 Nous sommes pour une amélioration de nos domaines skiables et la préservation des zones encore vierges qui font les atouts et l’équilibre de notre vallée touristique.

Mars 2017, l’Association Demain, Vivre aux Belleville.


 

 

Vous préférez le stylo? Vous pouvez signer la version papier de la pétition chez 4 dépositaires de la Vallée des Belleville. Nous les remercions de leur aide précieuse.

Maintenant, c’est à vous !

– À Saint Martin de Belleville :

> Magasin Sport 2000 Jean Sports > Quartier des Grangeraies > demander Jean.

 

– Aux Menuires :

> Magasin Sport 2000 Snow Sport > Quartier Les Bruyères > demander Patrick.

> Magasin SkiTop > quartier Croisette > demander Carole.

 

– À Val Thorens :

>Bar Pub Le Crewzer >Rue de Gébroulaz haut de la station > demander Antoine ou Victor.

Nouveau refuge du Lou

dsc_2939Nouveau refuge du Lou

Détails du projet :

Pour répondre aux questions et remarques de nos lecteurs (sur Facebook), le refuge du Lou est en train d’être réhabilité et rénové, ceci afin de répondre aux nouvelles normes d’accueil.

Pour le reconstruire avec les 33 places nécessaires, il devait être agrandi. en effet, les normes de surfaces pour les refuges en haute montagne ont changées. Celles-ci imposent des tailles de couchages plus importantes. Cette rénovation a  pris du retard et aurait pu être réalisée il y a plusieurs années.

Pour en savoir +

La commune de St Martin tient en toute transparence, un blog spécial avec photos et articles, objectifs et résultats atteints depuis avril 2016.

Toute l’info officielle sur le site de la mairie des Belleville

Ce projet n’aura bientôt plus de secret pour vous. Bonne lecture !

refuge-du-lou-vue-3-est-1038x576

(crédit photos Mairie des Belleville)

facade_sud_est-1038x576
Crédits photo Mairie des Belleville

 

Devenons citoyens acteurs de l’environnement

Notre histoire.

Demain vivre aux Belleville est une association éco-citoyenne ayant pour objet d’informer et sensibiliser les habitants de la Vallée mais aussi les vacanciers aux enjeux de l’environnement en montagne. Mieux connaître, comprendre pour mieux préserver et faire des choix en conséquence. Elle est portée par quelques membres actifs et soutenus depuis son origine par de nombreux Bellevillois. A ses débuts dans les années 80, elle est née pour s’opposer à un projet d’extraction de minerai d’uranium. Une carrière à ciel ouvert aurait alors vu le jour sur la montagne du Cochet et sans doute compromis le développement touristique de la commune en défigurant le site de façon définitive.
Dans les années 1990, un projet d’équipement en remontées mécaniques du vallon du Lou est proposé et l’association se mobilise à nouveau pour tenter de conserver le milieu intact. La commune abandonne finalement le projet suite à la diffusion d’une pétition signée par de nombreux habitants de la vallée. En 2005, 3 jeunes de la Vallée contactent les anciens administrateurs et décident de reprendre l’association pour lui donner une portée participative.

edbb

Pour l’amour de la montagne

Belles citations

« Tout en contribuant au développement économique de notre vallée, nous voulons aider à préserver notre cadre de vie, pour nous, nos enfants et nos clients qui apprécient nos espaces sauvages et aménagés ». Jean Luc

« Ayons une vision à long terme et conservons pour les générations futures des sites capables de cristalliser les rêves et les émerveillements des hommes. Un développement non maîtrisé met la montagne en danger. » extrait des 10 commandements de la Charte Montagne de la FFCAM.

Extrait du  Belleville Info de décembre 1991, écrit personnellement par Georges Cumin (ancien maire de Saint Martin de Belleville),

De larges passages de cet article expliquent le développement de la vallée avec le souci de juste équilibre entre les activités touristiques hivernales et l’environnement’.

Ainsi un chapitre intitulé « coup d’arrêt au gigantisme » conclut que la décision de préservation des espaces naturels » a permis de rayer de la carte de nombreux projets de tracés de remontées, permettant de conserver à l’état naturel d’immenses panneaux de terrains pour la plus grande satisfaction des skieurs hors pistes, et permettant aussi de préserver totalement la zone aval…. ». Le passage plus détaillé par zone, relatif au bassin du lac du Lou, le rédacteur rappelle que « cet immense bassin de   1 700 ha du Lou sera conservé à l’état naturel, offrant de magnifiques itinéraires hors pistes de 1 500 m de dénivelé accessibles depuis la Cime Caron et La Masse. »

Où est passé cet esprit de juste équilibre entre tourisme hivernal, environnement, et plaisir des activités sportives hivernales ou estivales ? Mettre une ou plusieurs remontées mécaniques et/ou pistes, au cœur de ce vallon s’apparente en premier lieu à la dégradation visuelle de la vallée des Encombres par cette horrible ligne électrique.