Pas de position officielle des élus

Il est difficile d’obtenir un positionnement clair élus versus aménageurs, un débat des élus aussi… On peut dire que ce n’est pas dans encore dans l’air du temps, même si les circonstances l’imposent !
De son côté, la société de remontées a suspendu la procédure d’urbanisme qui était en cours pour le télésiège. L’enquête publique n’a pas eu lieu en avril. Le dossier est donc arrêté (?!).
Du côté du Maire, il nous a dit qu’il ne souhaitait pas diviser la Vallée, que ce projet ne répondait pas à la politique communale et n’avait pas les avantages argués par la société de remontées mécaniques en matière de bouclage des flux sur le domaine skiable. Elle touche une zone naturelle que lui et son conseil ne souhaitent pas déclasser.
Tant mieux!
Maintenant et c’est le problème, il n’a pas jugé utile de consulter ouvertement son équipe sur le texte de la pétition pour un positionnement officiel.
Avec le mouvement citoyen sans précédent généré dans les Belleville, habitants, propriétaires, vacanciers … 4700 personnes qui se positionnent contre un projet… ça appelle une réponse, non ?!
 

Après entretien privé avec le Maire, nous attendons ENFIN la réponse officielle du Conseil Municipal du mois de juin pour vous la transmettre.

Quid du Vallon du Lou, quid des autres espaces naturels encore vierges dans la vallée, quid du positionnement des élus pour la suite de l’aménagement de nos domaines skiables ?!

Nous serons présents à cette réunion et vous pourrez y assister avec nous. Vous recevrez notre invitation pour nous y rendre ensemble.

D’ici là, on continue…

A bientôt,

Aurélie Conte et l’équipe de Demain Vivre aux Belleville

Remise au Maire de la Pétition !!

I love LouVous avez été 4500 à vous mobiliser en moins d’un mois… C’est sans précédent dans la vallée des Belleville ! Nous avons donc remis une première partie de la pétition au Maire avec 2248 signatures en version papier, 2442 pour la version en ligne ainsi que ses commentaires associés. Néanmoins, celle-ci n’est pas close et le complément de signatures pourra être porté lors d’une éventuelle enquête publique.

L’équipe de Demain Vivre aux Belleville tient d’ores et déjà à remercier ses 120 nouveaux adhérents ainsi que tous les signataires qui ont répondu massivement à cette pétition. Nous sommes fiers d’être les révélateurs d’une réelle volonté de conserver des espaces naturels dans notre belle vallée.

Nous verrons si le sujet sera abordé lors des affaires diverses du prochain conseil municipal prévu le mercredi 3 mai…

Le 27 avril 2017,

L’équipe de Demain Vivre aux Belleville.

Revue de presse de la semaine !

Une semaine haute en couleurs

Un article dans la presse locale dimanche 19 avait donné le ton.

Avec le succès de la réunion publique du 22 mars, Mountain Wilderness a publié un article web sur son site.

C’est enfin la radio qui a retranscrit la problématique et ses enjeux en édition locale et nationale (France Bleu Pays de Savoie journaux de 7h, 8h et 9h) et (France Inter – journal de 7h) vendredi 24 mars.

Le Dauphiné Libéré devrait sous peu faire le bilan de la réunion publique.

Bonne revue de presse à tous et à bientôt,

l’équipe de Demain Vivre aux Belleville.

Le Dauphiné Libéré, article paru dans l’édition du dimanche 19 mars :

Dauphiné libéré 19 03 19 Vallon Lou Page 1

Dauphiné libéré 19 03 19 Vallon Lou Page 3


Mountain Wilderness, article paru le 23 mars :

Lien vers l’article original…Mountain Wilderness


France Bleu Pays de Savoie, par Bleuette Dupin, le jeudi 23 mars :

Lien vers l’article original…

France Bleu1

La piste est prévue en bordure du Vallon du Lou, explique le directeur de la régie des pistes Benjamin Blanc :

France Bleu2

Le Vallon du Lou, une zone refuge pour la faune sauvage, mais aussi pour les habitants de la vallée, explique Aurélie Conte :

France Bleu3

Le maire André Plaisance se dit satisfait que les habitants s’emparent du dossier, et soucieux de ne pas diviser la vallée :

France Bleu4


France Inter, édition nationale, par Bleuette Dupin dans Le journal de 7h, le vendredi 24 mars :